dimanche 6 juillet 2008

La JE : oui, mais!

Et voilà! On est dimanche soir et je reviens tout juste de deux jours d'infiltration au sein de la toute puissante communauté Otaku d'Europe (Yes, Sir!), c'est partie pour le compte-rendu d'un deux fois 24 heures pleines de péripéties, d'aventures et de découvertes (Si seulement c'était vrai...)


On arrive le samedi matin à 9h30 pétante après un trajet en train de deux heures et demi et une vérification maladive des billets, de la tirelire, de la caméra, des sandwich et tout le bataclan, classique quoi (Et organisé!). Malgré la pluie, la queue longue comme un jour sans Rei et deux coéquipières dont le tic irritant est d'aller "demander à quelqu'un" dès qu'il y a la moindre incertitude sur le chemin à prendre, nous parvenons avec une indéfectible joie (Fortement influencée par le croisement dans l'allée avec un cosplay de Rikku fort réussi(From FFX-2, les connaisseurs comprendront à quel point c'est important...)) à l'entrée de la terre sainte.

Et là, stupéfaction! Un saligaud mal habillé se jette sur nous et nous déchire sauvagement nos précieux tickets! (C'est un peu après que je comprends que c'est juste un employé...). Bref, à peine remis de nos émotions que nous pénétrons à l'intérieur du premier hall, dédié plus ou moins aux jeux vidéo et au catch. D'un commun accord, nous repoussons cette partie pour demain et nous partons d'un pas léger vers le deuxième hall, où nous attendent monts et merveilles (Enfin, c'est ce qui étais marqué sur le papelard qu'on nous distribué...). Nous commençons par faire un premier tour des lieux, avec la salle de dédicace (Où j'ai l'occasion de le voir, lui, le seul, l'unique Pen of Chaos! En pleine séance de dédic!) Résignés à ne pas avoir assez de temps pour obtenir une quelconque signature, je me contente de le filmer quelques secondes.
Salle de conférence (Salle qui n'en a que le nom...) repérée, on poursuit notre route. Une boutique de sabre (de contrefaçon) plus loin, les fanzines et autres artistes en tout genre, plus quelques stand divers... dont celui de la SOS Brigade! (Mais j'y reviendrais), et hop, on trouve la scène de cosplay, on attaque le coin des geeks, puis les boutiques de goodies, de vêtements et autre machin dont les trois quarts sont HK, un (tout petit) coin culturel japonais, et enfin, le "coin" des gros éditeurs, ou glénat, kana et consorts étalent la totalité de leurs ouvrages avec celui qui montrera sa plus grosse baudruche ou sa plus grosse pancarte... et on a fait le tour!
Ben ouais, je n'ai pas pu m'empêcher de trouver ça un peu plus moins grand que prévu quand même...

Mais bon! C'est pas comme si je me plaignais! J'ai mis la main sur le tant convoité coffret de la déesse, grappillé le sixième tome d'Übel Blatt (Qui me passionne de plus en plus, et de manière tout à fait inattendue), le tome 1 de Sumomomomomomomomomomomo (Je sais pas encore combien de "mo" il y a exactement, vous m'excuserez...), j'ai ENFIN pu me procurer le coffret d'Higurashi et l'ultime DVD (Et je peux vous dire que ça illumine toute une journée ça.), un t-shirt de ma Rei, et pour finir le premier tome du nouveau machin vampirisant jusqu'à plus soif Evangelion (Parce que je suis un fan avec tout ce que ça implique, et parce que Rei, na!)

Que dire d'autre? Comme il fallait s'y attendre, pour un visiteur et ses amis novices en matière de convention, la principale activité à regarder, c'est les cosplays! Et dieu sait qu'il y en a... par contre, je ne m'attendais pas à ce que le genderswap ai déjà convertis autant de monde, mais j'ai pas vu une seule Kyonko... et pas une seule Rei... un peu déçu une nouvelle fois, donc.

Entre deux séances de dédicaces avortées, trois razzias sur les magasins et une rencontre fortuite avec Sephiroth, le meilleur souvenir que je garde de cette JE c'est bien entendu les nombreux Hare Hare Yukai de la SOS Brigade auquels j'ai assistés, j'en ai d'ailleurs filmé quelques uns, j'ai pu manger des cookies de Mikuru et je suis passé à ça de la figurine d'infirmière de ladite Mikuru (Lors d'une tombola où les trois-quart des participants étaient absents... avouez que c'est rageant!)





M'enfin bon, j'ai de quoi postériser ma chambre (Enfin, pour tout caser, va falloir rajouter des murs...), la nuit à l'hôtel s'est pas trop mal passé (Mais comme je l'ai bien souvent répété... "c'est un Formule 1"), les sandwichs (hors de prix) étaient pas dégueux, le grain de beauté en forme d'étoile de Mikuru était bien à sa place...
Si on excepte les deux heures qu'ils nous as fallu pour déterminer la bonne marche à suivre avant de rejoindre l'hôtel, c'était une belle convention, dirons-nous (Et puis c'est toujours bien quand un otaku daigne se lever de sa chaise... toujours!). Petit up pour le concours d'amv, qui m'a donné de quoi écouter et visionner pour la semaine qui s'annonce, ainsi que pour le karaoké, qui offre la possibilité de chanter l'opening français de Pokémon sans honte au milieu d'un paquet de gens, comme quoi...

Un bon moment, j'y retourne l'an prochain!


PS : après expérimentation, le doublage de la VF de Haruhi est effectivement de très bonne facture, en tout cas comparé au reste des doublages FR d'animes... mais bon, c'est sans doute la première fois depuis ma première vostfr que j'écoute une vf sans dégobiller, c'est un signe!

Aucun commentaire: