dimanche 7 septembre 2008

Love & Collage

Genre: Shonen, humour, harem
Auteur: Kazurou Inoue
Support: manga uniquement
Editeurs VF : Kurokawa

Résumé:



Hachibe Maeda décide d'aller étudier à Tokyo et espère trouver la fille qui réunira les quatre conditions pour être parfaite, à savoir : des jambes fines, des seins fabuleux, un regard qui tue et une voix en or! Ce jeune adolescent de 15 ans n'est jamais tombé amoureux, la faute à sa manie de se focaliser sur certaines parties des filles au lieu de les considérer dans leur ensemble. Bien décidé à trouver la femme avec les morceaux idéaux, il monte à la capitale. Là suite à un incendie criminel, il se voit contraint d'intégrer le dortoir pour fille, où se trouvent les propriétaires des jambes parfaites, des seins fabuleux, un regard qui tue et une voix en or. Amoureux des 4 filles, il va devoir imaginer les stratagèmes les plus astucieux pour que ses camarades ne se doutent pas de son amour un peu "spécial"...


Si je me suis volontairement acheté le premier tome d’une série ne faisant à première vue pas dans l’originalité, plagiant honteusement Love Hina et ayant vu le jour sous la plume d’un type qui remplace la main droite d’un garçon par sa petite amie… c’est tout simplement parce que ça faisait longtemps que je ne m’étais pas plongé dans un petit harem, que j’adore Love Hina… et que j’ai justement beaucoup apprécié Midori Days. CQFD
Et pourtant, à mesure que l’on suit les tribulations de Hachibe en compagnie de ses donzelles, le récit quitte peu à peu l’ombre protectrice mais résolument conventionnelle de Love Hina pour s’élever vers une identité propre et tout à fait jouissive, avec de l’humour en cascade et des protagonistes haut-en-couleur.

Mais reprenons : par un bienheureux coup du sort, ledit Hachibe intègre un dortoir pour fille où il doit faire face à une prof quelque peu alcoolique, une ninja qui a une dent contre lui, une timide aux gros seins et surtout à l’héroïne, une… rousse.
… bah ouais…
Et pourtant, mettant de côté les premiers chapitres, Love & Collage parvient à se détacher de sa source d’inspiration pour voler de ses propres ailes. Ainsi, on trouve en vrac un second couteau adorateur de maid, parce qu’il le vaut bien, une blonde au déhanché ravageur, des courses-poursuites haletantes dans le lycée, des lunettes déshabillantes, un fétichiste ultime sur le déclin, et même de la baston…
Car en cas de soucis, Hachibe ne tente pas imbécilement de régler la situation pacifiquement et avec prudence, comme le ferait n’importe quel haremiste classique. Là, il s’enrage, mord, griffe, pince et déchiquète salement pervers/incendiaires/voyous en bon protecteur de ces dames. Ajouté à cela quelques scènes tragicomiques à la Fullmetal Panic Fumoffu, un rythme qui va crescendo à chaque tome et on obtient de quoi passer un très agréable moment… après tout, n’est-ce pas ce que l’on attend d’un bon manga ?

Pour ce qui est de l’ecchi (Parce qu’il y en a.), il n’y en a à mon sens ni trop, ni pas assez, le trait net et plaisant de l’auteur ne gâchant rien par ailleurs…


A l’heure actuelle, 4 tomes sont sortis sur les 12 que compte la série… il ne reste plus qu’à espérer que l’auteur se soit surpassé pour la suite, parce que le rythme va être délicat à augmenter, ou même simplement à conserver.

Aucun commentaire: