samedi 24 janvier 2009

[My First Anime Harem] Puisque l'occasion se présente...

Comme nombre de mes compatriotes, j'avais à mes débuts posté un exemplaire de mon harem idéal, qui avec le recul me paraissait assez perfectible (Entre les goûts qui évoluent et les demoiselles que j'avais honteusement oublié...). Toujours est-il qu'au vue du retour en force de cette sympathique pratique, l'ambition m'est venue de procéder à quelques menus réajustements. Par ailleurs, depuis mon intégration à Blogchan, c'est une bonne occasion pour les lecteurs de se faire leur idée sur quel genre de gaillard ils sont tombés...


Sans plus attendre, je vous présente mon harem :




Et maintenant, le détail :

01 Rei Ayanami (Neon genesis Evangelion) : La seule, l'unique. Il n'était que justice de placer Rei en première place (Même si il n'y a pas spécialement de classement), en premier lieu parce que blue-haired + short-haired + coodere = Epic Win, et ensuite... parce que (Argument concis mais ô combien véridique). Bien qu'elle n'occupe pas de poste particulier au sein du harem, elle y est absolument indispensable. Ainsi, son aura apaisante (Je juge beaucoup à l'aura comme vous aurez l'occasion de le remarquer) suffira à me faire oublier les futiles problèmes de la vie de tous les jours, tandis que je la regarderais me préparer une tasse de thé... "soupiiiir"... (Je dis ça mais je peux pas blairer l'eau chaude)


02 Shiho Miyano (Detective Conan) : Si on exclut Dragon Ball, ma première expérience sérieuse en matière de série de manga s'est faite par le biais de Détective Conan (Qui m'aura quand j'y pense bouffé un pognon considérable...), série qui aura été pour moi l'occasion de faire la connaissance de Haibara Aï/Shiho Miyano, pour ainsi dire mon premier amour en matière de 2D monochromatique. La scientifique du groupe, idéale pour me confectionner un remède de cheval si je me retrouve cloué au lit, terrassé par un mal de bide du diable. Ajouté à cela une bonne dose de cynisme et vous obtiendrez celle qui m'a converti au short-haired, bien avant Rei... c'est dire à quel point elle a sa place au sein de mon harem.


03 Chane Laforêt (Baccano) : J'ai toujours eu un faible pour les filles en belles robes de soirées, épaules nues et décolleté plongeant. Enveloppe de rêve glaciale enfermant un cœur de guimauve, Chane est une haremette très coquette, toujours à porter de jolies robes. Elle est également très douée au combat au couteau (Qui est une caractéristique déterminante comme vous le verrez prochainement) et dotée d'un mutisme avéré (Une coodere à l'état pur, quoi). Bien plus accessible lorsqu'on lui déclare sa flamme, il faut cependant prendre garde à ne pas la faire sursauter, sous risque de finir avec deux ou trois doigts coupés.


04 : Shiki Ryôgi (Kara no Kyoukai) : Finalement très proche de Chane de par son maniement exemplaire du couteau, ses goûts vestimentaires forts plaisant et le combo short-haired + coodere, Shiki est en revanche beaucoup moins simple à approcher que Chane (Mais en même temps, c'est ce qui rend le challenge intéressant). Par ailleurs, je veille à ne plus jamais tomber en panne de Volvic et de Häagen-Dazs à la fraise, ça l'énerve. En sus, elle est fournit avec une double personnalité nettement plus sociable... ce qui n'est pas négligeable.


05 Horo (Spice and Wolf) : on attaque la deuxième moitié en beauté avec le combo déesse capricieuse + okamimimi (Imparable). Pour ainsi dire, la feignante du groupe avec option marchandage, section fourrure. Néanmoins, elle peut se montrer très câline quand on a réussi à l'apprivoiser... et le petit détail qui fait plaisir, c'est qu'elle sent bon la pomme...


06 Remilia Scarlet (Touhou) : Parmi toutes les demoiselles que compte Touhou (Au bas mot, une bonne cinquantaine), le choix fut rude, certaines prétendantes opposant à Mili des arguments de poids. Néanmoins, vu que je ne juge pas (uniquement) sur la taille des seins, j'ai rapidement préféré intégrer ma petite (C'est le cas de le dire) préférée à mon harem. Ses fonctions de haremettes sont très complémentaires : tout d'abord son statut de noble habitante d'un grand manoir lui permet de boire à ma place le thé préparé par Rei, sa nature de vampire me sera fort utile lorsque le coca que je n'arrête pas d'ingérer m'aura filé un taux de sucre alarmant dans mon sang, qu'elle prendra soin d'évacuer à sa manière, à noter son petit côté dominatrice qui ne se néglige pas... et pour finir... une louve et un vampire en même temps, ça promet d'être sauvage...


07 Kotomi Ichinose (Clannad) : De par sa douceur, sa voix, sa passivité relative et ses courbes plaisantes, Kotomi occupe le poste prestigieux de peluche communautaire, utilisable à volonté et très confortable. A la différence de Shiho qui est bien trop fière pour ça, Kotomi ne rechigne jamais à m'aider dans mes devoirs. Par ailleurs, ses petites habitudes en matière de méthodes de lectures ne sont pas du genre à me laisser de marbre...


08 Bikko (Romantic Fool since 1995) : D'une certaine façon, on peut dire que j'ai gardé le meilleur pour la fin. Le nom de Bikko ou de l'œuvre dont elle est tirée ne dira sans doute pas grand chose à 99% d'entre vous. Rien d'étonnant à cela, le manga en question est parfaitement introuvable, et les éléments relatifs à la demoiselle se comptent sur un quart de page Word. Ce qui me passionne dans ce personnage est qu'elle n'a justement aucun critère qui pourrait faire d'elle une héroïne de manga "standard" : amputée d'une jambe suite à un accident de voiture qui lui aura également coûté un œil, la jeune fille à pourtant su garder du haut de ses seize ans une intense joie de vivre, malgré un mode de vie particulièrement marginale et dépravé. Je serais sans doute amené à vous parler d'elle plus en détail une prochaine fois, toujours est-il que par la sympathie qu'elle m'inspire, l'aura unique qui se dégage d'elle et le simple fait qu'elle me serve d'avatar, il me semblait évident de l'intégrer à mon harem personnel, quitte à être obligé de boire une bière pour pouvoir prétendre à sa compagnie le temps d'une soirée au coin du feu.



C'est ainsi que se conclut mon harem, et si je fais le point, ça donne 4 cooderes, 2 flat-chested et 75% de short-haired... et seulement une aux seins qui peuvent être considérés comme "gros"... rien de bien surprenant en ce qui me concerne, je suis dans mes normes. Mais j'ai dû à contrecœur me séparer de Nagato, de Nadia, de Rena, ...
8 haremettes, c'est peu, mais je pense que ça reste un bon chiffre... après tout c'est un harem, pas une exploitation.

Aucun commentaire: