lundi 19 janvier 2009

Who is Mari?

Ça n'aura échappé à personne (En tout cas j'ose espérer), mais la célèbre et surexploitée licence Evangelion connaît en ce moment même une réadaptation sous forme de 4 films (Dont un déjà sorti au Japon et le deuxième qui se fait cruellement attendre), le tout baptisé Rebuilt of Evangelion. Si le premier film n'aura été qu'un sympathique remake tout de même un peu limité des 6 premiers épisodes, la suite des opération devrait laisser place (En théorie) à de nouveaux anges, de nouvelles Evas, de nouveaux persos, Rei, des révélations de malade mentale, des graphismes qui poutrent, Rei, une nouvelle fin "plus compréhensible" pour le commun des mortels, du fan-service, Rei, un pointe d'Asuka, de Misato, de Gendô et surtout... encore un peu de Rei. Autant dire que les attentes sont immenses, mais que l'ombre de la désillusion plane comme toujours dangereusement au-dessus de nos pauvres têtes de fans, trop souvent éprouvés par les frasques douteuses de certains réalisateurs suspectés de cocaïnomanie aiguë...


Mais ce qui nous intéresse présentement, c'est cette histoire de nouveaux persos. Car dans la vie, il y a certaines choses immuables : la mort, les impôts, le coca, les cooderes et Evangelion (Entre autres choses). Pour le cas d'Evangelion donc, on ne saurait imaginer qu'un engrenage aussi bien huilé (Ou aussi bordélique, tout dépend du gaillard interrogé) se voit modifier par l'arrivée, au milieux des relations déjà bien tendues entre les personnages, d'une nouvelle-venue. Surtout au milieu des véritables objets de culte (Et je pèse mes mots) que sont Rei et Asuka. Mais avant de creuser le sujet, il serait préférable que tout le monde ait pris le temps de mirer le trailer ci-après.


Si vous avez compris de qui je voulais parler, c'est bien, dans le cas contraire, c'est quand même moche pour vous. Ceci dit, ma légendaire magnanimité me chuchote de vous consentir un indice.


Dans un premier temps, il convient de mettre un nom sur ce charmant visage.
Aucun pseudonyme potable n'ayant été donné par les fans, il convient de se replier sur un autre support que les bas-fonds vermineux du net, et plus particulièrement sur Nintendo DS. Au cours du jeu vidéo Puchi Eva, le joueur doit collecter différents items à mesure qu'il passe les niveaux. Parvenue au dernier niveau, le joueur reçoit en prix final une petite image, représentant une certaine brune portant des lunettes :


Les non-japonisant seront sans doute heureux d'apprendre que les indications données se résument à un simple prénom : "Mari" et une vague description : "A mysterious girl. Probably can meet her in the cinema". C'est court, mais concis.
Indéniablement, cette jeune fille suscite une certaine curiosité parmi les fans, qui sont légitimement en droit de se demander comment une petite nouvelle pourrait côtoyer des persos devenus incontournables à l'image d'Asuka, Gendô, Shinji, Misato ou Rei sans passer pour un rajout inutile tout juste glissé là pour justifier un remake qui va rapporter une blinde à ses créateurs. Mais tentons de ne pas tomber dans le déni grossier et préoccupons-nous plutôt du personnage en lui-même, ainsi que de ce que nous en savons à l'heure actuelle.


Pour commencer, le trailer offre image plutôt sobre de cette Mari. Elle est seule dans une atmosphère froide, observant le ciel percé de ces croix violacées si familières et traversé par un vole de piafs. Il transparaît d'elle une nature calme, sérieuse (C'est les lunettes) mais néanmoins un peu inquiète. Est-elle un simple personnage secondaire? Une camarade de classe? Ou carrément un nouveau pilote? (Avec toutes ces nouvelles evas, y en aura bien une pour elle...)
Le mystère sur son rôle reste entier, mais on peut déjà deviner sans trop de risques qu'elle aura un passé torturé, un caractère psychologiquement instable, deux trois scènes de fan-service et des relations malsaines avec la moitié des autres protagonistes. En sus, le cadre éthéré de son apparition dans le trailer ou toute l'aura mystique autour de son prénom laisse supposer un emploi un peu plus "surnaturel" du personnage. Effectivement, les nombreuses symboliques religieuses présentent dans Evangelion laissent supposer que le prénom de Mari (Qui s'écrit bien ici sans "e" à la fin) n'a pas été choisi au hasard, et en terme de religion, il n'y a pas trente-six Mari qui nous viennent à l'esprit.
La vierge Marie donc, celle qui enfanta Jésus, symbole de la virginité éternelle (En tout cas dans le dogme Catholique et Orthodoxe), que le concile d'Ephèse reconnaîtra en 431 comme celle qui aura mis Dieu au monde, la "Mère de Dieu". Nul doute qu'il s'agit là d'un prénom bien difficile à porter dans un univers tel qu'Evangelion, l'avenir nous dira si il était vraiment justifié. Concernant son nom de famille, là encore on ne prendra pas beaucoup de risque à penser qu'elle portera un nom de bateau ou un nom en rapport avec la mer, à l'image de ses confrères Ayanami, Soryu, Katsuragi, ...


Poursuivons de ce que l'on peut tirer du caractère du personnage à partir des maigres indices à disposition... et plus particulièrement, de l'affiche officielle du second film : "You can (not) advance."
La première chose qui frappe, c'est que Mari n'est plus brune, elle est purple-haired (A moins que quelqu'un ait une meilleure appellation...). On remarquera qu'il s'agit de la seule personne véritablement en mouvement et qu'au contraire des autres personnages qui auraient tendances à stagner, Mari monte l'escalier et se dirige tout droit vers Shinji (Qui est assis avec la ferme intention de ne pas remuer d'un pouce... égale à lui-même dirons-nous). D'aucun diront qu'Asuka semble également en mouvement, mais au contraire de Mari, la rousse arrive dès le début tout en haut de l'escalier, elle n'a donc d'autre possibilité que de le descendre, au risque de se retrouver au fond du gouffre. Bref, il semblerait donc que Mari puisse avoir un rôle à jouer vis-à-vis de Shinji, bien que celui-ci reste parfaitement au centre de son périmètre de sécurité que nul, pas même Kaworu, ne semble pouvoir franchir. Quoi qu'il en soit, si Mari pouvait réussir l'exploit de bouger le roi des oreillers, il ne fait aucun doute que son charisme s'en trouverait sensiblement boosté. On remarque aussi qu'elle ne porte pas l'uniforme réglementaire des filles du collège de Tokyo-3, ce n'est peut-être que temporaire, toujours est-il que les motifs de sa jupe et la possibilité non-négligeable qu'elle puisse être une nouvelle étrangère me laisse à penser qu'elle soit anglaise (Avis parfaitement subjectif. Je ne sais pas, peut-être est-ce son petit côté sérieux et élégant...)
Par ailleurs, les plus observateurs ne seront sans doute pas passés à côté d'un petit détail "amusant" concernant la jambe droite de Tôji curieusement dissimulée à l'abris des regards... ça n'a rien à voir avec notre affaire mais ça suppose que le remake ne procèdera pas à de grands bouleversements de ce côté là...
Quoi que...


Ces quelques éléments en main, j'ai poursuivis ma petite enquête, en commençant par arpenter le net à la recherche d'éventuels fanarts qui donneraient une bonne image de l'impression que laisse Mari à l'heure actuelle. Je suis donc allé faire un petit tour du côté de danbooru...
Et suites à quelques coups dans l'eau, je suis finalement parvenu à ceci (Warning : not safe for work!)
Le fait est que Mari n'existe à ce jour tout simplement pas... mais alors, qui est cette Yamagishi Mayumi qui lui ressemble comme deux gouttes d'eaux? Est-ce son vrai nom?
Un petit tour sur googleesttonami.com plus tard et me voilà renseigné sur l'identité de cette Mayumi : il s'agirait ni plus ni moins que d'un personnage du jeu vidéo sur SEGA Saturn : Evangelion 2nd Impression, personnage que l'on a plus revu par la suite mais qui aurait eu un rapport privilégié avec Shinji de par son caractère calme et compréhensif. Et question passé torturé : la jeune aurait semble-t-il un core d'ange casé dans le bide, sans compter que sa mère se serait suicider durant son enfance...
Le soft n'ayant pas eut un succès retentissant et un autre personnage, Mana Kirishima issu du jeu Evangelion Iron Maiden (Qui est nettement plus populaire) ayant tôt fait de récupérer le titre de petite amie idéale pour Shinji, Mayumi tomba aux oubliettes... tout du moins jusqu'à aujourd'hui.
En raccordant les divers éléments, aussi bien les détails physiques que psychologiques entre eux, il semble évident que Mari et Mayumi entretiennent un lien étroit. Est-ce suffisant pour déclarer qu'il s'agit d'un seul et même personnage? Pas sûr...
Ainsi, suite à vérification, son nom de famille "Yamagishi" ne semble comporter aucun rapport de près ou de loin avec le nom d'un navire ou même d'un simple terme marin (Je ne suis certes pas expert en la matière, mais jusqu'ici mon dico ne m'a jamais fait défaut), ce qui serait tout de même une première pour un personnage important de la série. Entre autre, une information à vérifier laisserait entendre que les droits d'auteurs de Mayumi appartiendraient exclusivement à SEGA et qu'ainsi, le personnage ne serait pas propriété de la Gainax (Ce qui expliquerait la divergence à la règle des noms).
Je ne puis m'empêcher de trouver étrange la manœuvre de la Gainax, pourquoi utiliser le physique et semble-t-il le caractère d'un personnage oublié depuis des lustres?
Mon hypothèse (Je vous préviens, c'est pessimiste), serait que la Gainax compte justement sur l'aspect oublié de Mayumi Yamagishi pour réutiliser un personnage ayant déjà fait ses preuves en son temps (Et présentant de fait moins de risques à être utilisé pour un remake), sous un autre nom et en modifiant son rôle dans l'histoire afin de passer outre le copyright. En partant de là, c'est vrai que ça frôle le plagiat éhonté... mais je m'emporte.


Mais il est encore bien trop tôt pour se prononcer, cette petite analyse repose sur un trop grand nombre de paramètres hasardeux et revérifiables. J'espère néanmoins avoir pu vous éclairer un peu sur ce nouveau personnage qui entrera dans la mythologie Evangelion, d'ici quelques petits mois d'attente. L'avenir nous dira si Mari saura se montrer à la hauteur du mythe.

Wait and see comme dirait l'autre...



(Quoi? Je pouvais quand même pas faire un article sur Evangelion sans mettre une image convenable de Rei, faut pas déconner...)

4 commentaires:

MimS a dit…

Encore un article de qualité par chez toi >_< (ouais je rode).
Super intéressante ta théorie... cela dit, pas besoin de se presser, on verra, on gueulera ou pas après.
T'façon tant que y'a Rei moi hein...

Quelqu'un d'énervé a dit…

Bon article, comme d'habitude, sauf ce lien vers le blog de raton-laveur, ce type me donne envie d'organiser une rencontre Meetic entre sa tête et une hache viking.

En fait, une chose m'a réellement déplu, c'est le fait que je sois doté dans cet article du nom de "dictionnaire", ce que je trouve un brin dégradent.

Ben oui, on était deux à fouiller le web au sujet de cette Mari, et même si je reconnais que c'est à toi que l'on doit la majeure aprtie de ce qui est écrit dans l'article, je tiens à préciser,e t ce même si personne ne lira jamais ce commentaire, que celui qui a fouillé une vaste liste de bateaux nippons de la Seconde Guerre à la recherche d'un éventuel "Yamagishi", en vain, c'est moi.

Ce n'est pas grand chose, certes, et je ne demande pas qu'on me jette la moindre fleur. Cependant, j'aurais préféré voir écrit "un contact/ une connaissance/ un fan d'eva/un hentai-kun lolicon " (ou autre) m'a dit que ..."

Voila, c'est tout. A part ça, très bon article, je le répète ^^

Quelqu'un qui n'est plus énervé. a dit…

Bon, 10 minutes à peine après mon violent commentaire (enfin bon, j'ne ai vu des pires), j'ai eu une discussion avec Grimm, et le conflit s'est réglé après clarification de la situation.

Néanmoins, je hais toujours autant raton-laveur. Mwahaha. Haha. Ha.

Amana a dit…

Voilà un titre qui m'a intrigué...

En tout cas, j'ai dévoré cet article!
Marie sans (e), j'ai pas trop compris pourquoi...
On dirait qu'on a une belle psychopathe à l'horizon.
Merci de ne pas me jeter de pierre mais elle me fait penser à une certaine Psycho-Nina...

Sinon, elle me plait bien.
C'est vrai qu'il manquait une paire de lunettes dans la bande.

"Par ailleurs, les plus observateurs ne seront sans doute pas passés à côté d'un petit détail "amusant" concernant la jambe droite de Tôji curieusement dissimulée à l'abris des regards..." Raaah! J'en ai déjà des frissons...
J'aurais brûlé des cierges pour rien alors... C'est horrible, inhumain... Pauvre Tôji...

Une chose est certaine, on l'attend au tournant de EVA!
Non mais! On retourne pas les tombes scellèes sans compensations!