vendredi 27 février 2009

Si comme moi vous vous emmerdez, rappliquez vite fait par ici.

Passons rapidement sur le choix d'un titre optant pour une politique discutable (Mais néanmoins potentiellement efficace) basée sur l'impératif et la provocation pour nous intéresser à l'objet de cet article qui j'en suis sûr saura rallumer la flamme du gamer qui sommeil en vous.

Mais avant toute chose, accueillons le petit motivator de rigueur :



Ceci étant fait, c'est suite à une semaine virtuellement sabbatique garnie d'examens foireux (Et potentiellement foirés) que je vous pond mon nouvel article, destiné à tous ceux qui comme moi auraient du temps à tuer et une pénurie de popcorn.

Au programme : du doujin game, parce qu'ils le valent bien.

Cette sélection vous est présentée par Touhou Star Entertainment, la compagnie vous souhaite un agréable lurkage



Et nous débutons dans la joie et l'allégresse par un petit soft bien sympathique qui nous arrive tout droit du Comiket 75 : Es (Z'auraient pu se fouler un peu sur le titre...). Du shoot'em up en full 3D dans les règles de l'art : c'est bourrin, c'est dynamique et c'est estampillé Mecha Musume du terroir, que demande le peuple? Mais jugez plutôt (Et pas le chien de Mickey... ok, chuis pas le premier à la faire celle-là...)




La bestiole est dispo en bêta juste ici.


On poursuit directement avec un jeu au titre nettement moins complexé : Exception (Quand même). Pas encore testé personnellement (Honte sur moi et ma famille pour 300 générations) mais la vidéo semble suffisamment accrocheuse pour qu'on décide de s'y intéresser.
On a donc ici du 360 degré avec... ben... beaucoup de cube, et le jeu consiste à calculer l'aire de chaque cube que l'on voit à l'écran (Ou bien de défoncer tous les vaisseaux ennemi, c'est selon)





Vous pourrez mettre la main sur la démo à cet endroit très précis.


---------------------------------------


Tatam! Touhou Star Entertainment vous présente les pubs cinéma :

Why so serious?


---------------------------------------


Reprenons en fanfare avec, puisque l'occasion se présente, Touhou Scarlet Meister, un danmaku horizontal qui reprend les bases de la série officielle : un bordel de tirs si monstrueux que parvenir au bout d'un niveau devrait être récompensé d'une médaille olymique. Bref, c'est puissant, c'est jouissif, c'est Touhou.
Pas de vidéo ce coup-ci, juste des screens (je sais, c'est dur).




Et pour la démo, go par là (And push the gros bouton bleu)


Dans un autre registre : Gadget Trial, un jeu qui oscille entre la simulation de drague et le tactical RPG (Comme Sakura Wars, paraît-il, mais peux pas dire, j'ai jamais joué à Sakura Wars...). Enfin un bidule sympatoche qui aura eu l'immense plaisir de bénéficier d'un patch anglais.




Le jeu complet et le patch sont trouvables pas bien loin.
Pour le site officiel du jeu, c'est plutôt de ce côté.


---------------------------------------


Tatam! Touhou Star Entertainment vous présente les pub spécial fanservice :

Yuyuko Saigyouji : What Else?


---------------------------------------


Vous en voulez encore? Qu'à cela ne tienne, c'est pas les bonnes choses qui manquent!
Pour preuve, cet autre doujin game basé sur l'œuvre de Zun, aussi visuellement cataclysmique que ses modèles (si ce n'est plus dirons certains). J'ai nommé (Et là il vaut mieux que je prenne une grande inspiration) :Touhou Meisuishu ~Resurrection of Heaven's Liquor~





(Sorry pour la vidéo, j'ai rien d'autre...)
Rien de bien nouveau dirons-nous, on avance et on dégomme sans se faire dégommer.

Le site internet du jeu est disponible à cette adresse.



Et nous terminerons cette sélection par un jeu de baston un peu fourre-tout mais bien jouissif, qui envoie à la castagne et en vrac divers persos issus de la scène doujin comme Melty Blood, Higurashi ou Touhou et que sapelerio : MUGEN Doujin.




Et comme d'hab, vous pourrez trouver la bêta en cliquant là-dessus.




Si vous en voulez toujours plus, que ce soit concernant les doujin games ou leur musique, je vous engage à vous rendre sur deux adresses incontournables:
www.doujinsuki.com
www.doujinstyle.com (Pour celui-là, faut s'inscrire)

Sur ce, je me vois dans l'obligation de vous laisser tâter par vous-même tout ce bordel, j'ai Embodiment of Scarlet Devil à finir pour la 27ème fois...


Touhou Star Entertainment est fier de vous avoir présenté cet article, à bientôt!

samedi 14 février 2009

Nice Work!

Pour quelqu'un comme moi qui n'a rien de mieux à faire que d'aller lurker sur danbooru au lieu de réviser ses examens, la perspective d'un article s'attardant sur les travaux de quelques artistes, sélectionnés tout à fait arbitrairement dans l'incroyable fourre-tout des fanarts et œuvres à tendances japanimesques du ouèb, me semblait des plus intéressantes.
Et si l'idée venait à séduire, peut-être consacrerais-je une série plus régulière dédiée à la découverte de ces auteurs "amateurs" ou professionnels, qui nous pondent tout de même de sacré merveilles à longueur de temps.






Itou Noiji





Commençons en beauté par une artiste bien connue de par chez nous pour ses œuvres littéralement divines.
Car en effet, Itou Noiji a officié en tant que Chara-designer des light-novels de Shakugan no Shana, Nanatsuiro Drops et Suzumiya haruhi no Yuutsu. Autant dire que son coup de crayon reconnaissable entre mille est adulé de tous les adorateurs de la déesse.

Née le 9 août 1977, Noiji a également à son actif les jeux hentaï Nanatsuiro Drops, Alice Parade, Flyable Heart et Peace @ Pieces en tant que Chara-designer. Elle travaille en temps normal pour la société de jeux hentaï UNISONSHIFT et fait partie du cercle doujin Fujitsubo-Machine.

Par ses habiles mélanges de teintes chaudes et froides, il se dégage de ses œuvres un dynamisme qui sied parfaitement à des personnages tels que la flamboyante Shana ou l'incontrôlable Haruhi, mais également une certaine douceur, boostant prodigieusement le capitale moe d'une Mikuru ou d'une Hecate, quand ce ne sont pas Shana et Haruhi elles-même qui font fondre nos petits cœurs d'otakes sensibles et romantiques (Même si je sais que ça ne concerne pas tout le monde...) par de langoureux regards emplis d'une apaisante tranquillité..
A noter qu'elle a également publié plusieurs artbook.










Par ailleurs, l'artiste a également entamé son propre manga : Bee-Be-Beat It!, dont l'héroïne, Hachi, semble des plus intéressantes (Imaginez-vous : une fille avec le visage de Haruhi, l'aura tsundere de Shana et qui se paye le luxe de ne pas être flat-chest, je vous le dit, c'est une affaire en or!)







Simosi

Rien de précis sur cet artiste, si ce n'est qu'il travaillerais occasionnellement pour Type-Moon et qu'il a réalisé un recueil de CGs appelé El Retrato... et surtout qu'il a un sacré talent.
L'une de ses dernières œuvres en date à d'ailleurs su faire son petit effet, mais je vous laisse juger de vous-même...


(Ça c'est de l'art : sobre, élégant, sans excès de vulgarité...)

Nous avons droit ici à des œuvres plus... "larges", et le moins que l'on puisse dire à propos de son travail, c'est que c'est hachement lumineux. Les divers tableaux dégagent une superbes poésies, se concentrant sur un seul personnage, sublimé par des décors extrêmement travaillés et stylisés. On retrouve un certain nombre de personnages de Touhou, dont Yuyuko, Aya et Marisa.







Ban Akira



De tous les artistes qui se sont attaqués au monument Touhou, Ban Akira est un des rares a avoir abordé l'univers gentillet garni de lolis volantes d'un point de vue beaucoup plus Dark que ses collègues. Ainsi, on passe du moe sucré au dark-moe, à la fois brut et parfaitement maîtrisé, usant à foison du rouge et du noir, agrémentant le tout de sourires morbides et de regards perçants. Par ailleurs, l'auteur a une vision bien à lui de l'idole virtuel : Hatsune Miku. D'un point de vue personnel, Ban Akira est l'un des premiers à avoir rendu justice au côté sombre et résolument vampirique des sœurs Scarlet, ce qui est loin de me déplaire.













Takeuchi Takashi



Le trait caractéristique que l'on retrouve sur toute marchandise estampillée Type-Moon n'aura bien évidemment échappé à personne. Co-fondateur de l'entreprise avec Kinoko Nasu, Takeuchi s'occupe d'illustrer les visual novel de Type-Moon, tels que les biens connus Tsukihime et Fate/stay night. Il a également contribué au scénario du visual novel sur Wii : 428, qui connaîtra bientôt une adaptation en anime. De par le nombre
impressionnant de travaux que l'artiste doit fournir pour combler les longues productions Type-Mooniène, le style et la qualité des œuvres de Takeuchi sont probablement plus sobres que les précédents artistes abordés ici, mais le trait précis et les couleurs vives dont use l'auteur composent ses réalisations si spécifiques, qui ont vu naître des personnages uniques tels qu'Arcueid, Saber, Archer, Rin, Shiki Ryôgi...















C'est tout pour cette fois, mais si la perspective de nouvelles mini-séances découvertes en art japanime vous intéresse, il ne tient qu'à vous de m'en faire part.

Sur ce...